ARTICLES
 
LE TIBETAN YOUTH CONGRESS
Le Parlement de la jeunesse
F O C U S - Alternative tibétaine

sommaire : AT n°1 - 2006
auteur: Alternative tibétaine
dossier : Démocratie
 

LE CONGRÈS DE LA JEUNESSE TIBÉTAINE : Le Tibetan Youth Congress (TYC) est une organisation de Tibétains unis par leur lutte commune pour la restauration de l'indépendance du Tibet. Il s'agit d'une organisation non-gouvernementale, indépendante, la plus importante parmi la communauté en exil avec ses 20.000 membres revendiqués. Le TYC ne se réclame d'aucune idéologie politique, d'aucune religion ni d'aucune école religieuse. Il a été fondé le 7 octobre 1970, à Dharamsala, en Inde. Sa création est intervenue à un moment charnière où les premiers groupes de jeunes tibétains ont commencé à recevoir en exil une éducation à la fois moderne et traditionnelle. Il a ainsi permis de renforcer la lutte pour l'indépendance et de garantir sa continuité, notamment à travers les nouvelles générations en participant à les éduquer et à les impliquer dans la lutte. Le TYC sert aussi de catalyseur pour amener certaines réformes et certains changements au sein de la communauté, en valorisant le développement de la démocratie. Parmi ses priorités se trouve la réforme du système électoral et de la politique gouvernementale de la voie du milieu.

Tels que définis à sa création, les critères d'adhésion sont : « se consacrer au devoir de servir son pays et son peuple, sous l'autorité du Dalaï-Lama, chef spirituel et temporel du Tibet ; promouvoir et protéger l'unité et l'intégrité nationale en abandonnant toutes distinctions basées sur la religion, les régions ou le statut social ; travailler à la préservation et à la promotion de la culture tibétaine, sa religion et ses traditions ; lutter pour l'indépendance totale du Tibet même au prix de sa propre vie ». Pour autant, les activités du TYC ne sont pas exclusives à ses membres et reçoivent le soutien actif de tous les Tibétains, jeunes et anciens, femmes et hommes, laïcs et religieux. Elles reflètent également les motivations des Tibétains de l'intérieur. Réparti en groupes régionaux dans plusieurs pays, le TYC est essentiellement représenté en Inde et aux Etats-Unis ainsi qu'en Suisse. Pour promouvoir ses objectifs, le TYC organise des manifestations de protestation, des marches, des grèves de la faim. Il publie aussi des rapports réguliers ainsi que la revue Rangzen qui a permis de créer un véritable forum de discussions sur les stratégies à mener.

Le TYC est aussi le « passage obligé » de nombreux acteurs politiques tibétains qu'il a participé à former. Cela aussi bien parmi les défenseurs de la voie médiane que des partisans de l'indépendance. Ainsi, l'actuel Premier ministre Samdhong Rimpoché a été vice-président du TYC à sa création. Lodi Gyari, envoyé spécial du Dalaï-Lama et membre des délégations qui se sont rendues en Chine, en a été membre fondateur. D'anciens ministres ont eux aussi été membres fondateurs ou membres du bureau exécutif : Tenzin Gyeche Tethong, Tenzin Namgyal Tethong, Sonam Topgyal, Tashi Wangdi, Tempa Tsering et Jetsun Pema. Côté indépendantistes au sens strict, Jamyang Norbu a été membre du bureau durant une dizaine d'année et trésorier du TYC à sa création. Lhasang Tsering a été président durant deux mandats avant de démissioner. Plusieurs députés du Parlement tibétain, élus sur la liste Tibetan Youth for better MPs lors des dernières législatives, ont eux aussi assumé les charges de président ou de membre du bureau du TYC : Karma Choephel, Gyari Dolma, Tseten Norbu, Karma Yeshi et Choekyong Wanchuk.

-------------------------------------------------------------
Lien (en anglais) :
Tibetan Youth Congress