PÉKIN 2008
 
MOUVEMENT UNITAIRE RANGZEN EN VUE DES J.O. DE PÉKIN
Actualité-News
Lancement du "Mouvement de soulèvement"
NEW DELHI, 4 JANVIER 2008
 

Communiqué

Cinq organisations tibétaines majeures ont annoncé le lancement d'un "Mouvement de soulèvement du peuple tibétain", une initiative inédite et coordonnée de résistance en vue des Jeux olympiques de Pékin en 2008. Les jeux se tiendront seulement quelques mois avant le 50e anniversaire du soulèvement national tibétain de 1959 contre l'occupation chinoise. Les organisateurs appellent tous les Tibétains à travers le monde à se joindre aux protestations durant les Jeux olympiques et à soutenir la marche de retour au pays des exilés tibétains.

"Aujourd'hui, dans l'esprit du soulèvement de 1959 et en mémoire de tous les courageux Tibétains qui ont sacrifié leur vie pour l'indépendance du Tibet et tous ceux qui continuent de résister à la brutale occupation chinoise, nous lançons un mouvement unifié pour en finir avec la domination de la Chine au Tibet", a déclaré Tsewang Rigzin, président du Tibetan Youth Congress (TYC).

Le comité organisateur a affirmé que les dirigeants chinois utilisent les Jeux olympiques de Pékin comme une plateforme afin d'obtenir une reconnaissance internationale et légitimer leur occupation illégale du Tibet.   Après plus de cinq décennies d'oppression et d'assimilation culturelle, la situation au Tibet occupé est désastreuse.

"Nous appelons tous les Tibétains à travers le monde à nous rejoindre à ce moment critique où la Chine s'efforce d'étendre sa propagande olympique", a déclaré B. Tsering, présidente de la Tibetan Women's Association (TWA). "Ensemble, nous saisirons cette opportunité inédite de faire entendre la résistance tibétaine et de revigorer notre lutte pour la liberté".

Le projet de marche vers le Tibet est l'initiative de Tibétains exilés en vue de renforcer la résistance, en ramenant la lutte au pays même.   Cette marche débutera le 10 mars 2008, lors du 49e anniversaire du soulèvement national tibétain de 1959. Les Tibétains, partout à travers le monde, entreprendront des actions non-violentes et des protestations de masse durant le relais de la flamme olympique et lors des Jeux eux-mêmes.

"Notre message à l'attention des autorités chinoises est fort et clair : après cinquante ans, nous, Tibétains de l'exil, sommes déterminés à retourner au pays et à être de nouveau réunis avec tous nos frères et soeurs tibétains", a affirmé Ngawang Woeber, président du Guchushum, association d'anciens prisonniers politiques.

Comité organisateur :
Tibetan Youth Congress, Tibetan Women's Association, Guchusum, National Democratic Party of Tibet, Students for a Free Tibet - India.

 



Annonce officielle


Préambule

Le peuple tibétain se trouve aujourd'hui à un moment charnière, à la croisée de deux événements historiques : les Jeux olympiques de 2008 en Chine et le cinquantième anniversaire en 2009 du soulèvement contre l'occupant chinois de 1959. Le gouvernement chinois s'efforce d'utiliser les Jeux olympiques comme une plateforme afin d'être reconnu comme puissance hégémonique et promouvoir sa propagande sur le Tibet. Pékin voit cela comme l'opportunité de légitimer sa domination sur notre pays une bonne fois pour toutes.

Les olympiades se dérouleront seulement quelques mois avant que les Tibétains ne commémorent les cinquante ans écoulés depuis que le Dalaï-Lama et des dizaines de milliers d'entre nous furent contraints de fuir le Tibet et que les troupes chinoises réprimèrent violemment le soulèvement populaire de Lhassa. Plus d'un million de Tibétains sont morts depuis du fait même de l'occupation chinoise. En ce moment critique - alors que les autorités chinoises mènent une guerre acharnée contre la culture et la religion tibétaines -, la survie même des Tibétains en tant peuple est en jeu.

Il est temps pour les Tibétains de reprendre les rennes de leur destinée à travers un mouvement de résistance unifié et coordonné. Il nous faut dire à la Chine et au monde que le désir de liberté brûle toujours dans le coeur de chaque Tibétain, à la fois au Tibet et en exil. Plus encore, le temps est venu pour les Tibétains de l'exil de démontrer avec courage que, même après cinquante ans, nous désirons toujours ardemment retourner dans notre patrie. Une marche de retour au pays, depuis notre exil en Inde, vers le Tibet, est en train d'être organisée et nous revivrons à cette occasion l'esprit du soulèvement de 1959.

Les olympiades de 2008 marqueront le point culminant de près de cinquante ans de résistance en exil. Nous utiliserons cette opportunité historique pour revivifier notre mouvement pour la liberté et ramener notre lutte au coeur du Tibet. A travers un travail sans relâche et un engagement inébranlable dans la vérité et la justice, nous provoquerons un autre soulèvement qui ébranlera la domination chinoise au Tibet et marquera le début de la fin de l'occupation.

Déclaration

Dans l'esprit du soulèvement de 1959 et en mémoire de tous ces courageux Tibétains qui ont sacrifié leur vie pour l'indépendance du Tibet et tous ceux qui continuent de résister à la tyrannie chinoise, nous déclarons le commencement du Mouvement de soulèvement du peuple tibétain.

Il s'agit d'un mouvement global impliquant des Tibétains de l'intérieur comme de l'extérieur décidés à reprendre le contrôle de notre destinée politique. Tous s'engageront dans des actions visant à mettre un terme à l'occupation illégale et brutale de notre pays par la Chine. A travers des campagnes stratégiques et unifiées, nous utiliserons l'éclairage des Jeux olympiques pour montrer la répression honteuse de la Chine au Tibet, et de cette façon contrecarrer la reconnaissance internationale à laquelle elle aspire si ardemment.

Nous appelons les Tibétains de l'intérieur à continuer leur lutte contre la domination chinoise : nous vous promettons notre indéfectible soutien dans votre résistance courageuse et incessante. Nous appelons les Tibétains en exil et leurs partisans dans le monde libre à saisir toutes les opportunités pour protester contre les Jeux olympiques et à soutenir la lutte pour la liberté. Nous appelons tous les Tibétains, partout où qu'ils soient, à soutenir la marche de retour des patriotes dans notre pays: le Tibet.

Demandes

Alors que nous avançons dans notre mouvement, nous, peuple tibétain, nous engageons de tout notre coeur dans cette action et demandons instamment à la Chine :

1. d'enlever tous les obstacles au retour inconditionnel de Sa Sainteté le Dalaï-Lama au Tibet et de lui restituer sa juste place en tant que dirigeant du peuple tibétain. Le Dalaï-Lama est considéré comme notre seul et incontestable dirigeant. Ces dernières années, les Tibétains de l'intérieur ont appelé à maintes reprises à son retour, ce pourquoi nombre d'entre eux ont été persécutés et demeurent toujours en prison.

2. d'entamer le processus de décolonisation du Tibet. L'exploitation coloniale appuyée par le transfert de Chinois au Tibet marginalisent la population tibétaine et nous réduit à être une minorité dans notre propre pays. La survie même de la nation et du peuple tibétains, à travers notre langue, notre religion, notre culture et nos traditions, est en grand danger.

3. de libérer tous les prisonniers politiques tibétains, quelle que soit leur forme de détention, et de restituer leurs droits fondamentaux à tous les Tibétains. Des milliers d'entre eux - notamment le jeune Panchen Lama Gendun Chokyi Nyima, Chadrel Rimpoché, Lobsang Tenzin, Trulku Tenzin Delek, Bangri Rimpoché, Dolma Kyab, Rungye A'drak and Adruk Lop - sont persécutés pour l'expression pacifique de leurs convictions politiques et religieuses ; et tous les Tibétains vivant au Tibet sont privés de leurs droits les plus élémentaires.

Nous demandons également au Comité international olympique (CIO):

1. d'annuler les Jeux olympiques de Pékin et de ne plus jamais considérer de nouveau la Chine comme un pays organisateur potentiel tant que le Tibet ne sera pas libre. Le gouvernement chinois est impliqué dans un génocide culturel au Tibet et ne mérite pas l'honneur d'accueillir un tel événement international.

New Delhi, le 4 janvier 2008, le comité organisateur :
. Tibetan Youth Congress (TYC)
. Tibetan Women's Association (TWA)
. Guchusum
. National Democratic Party of Tibet (NDPT)
. Students for a Free Tibet, India (SFT)

Site officiel : www.tibetanuprising.org


-------------------------------------------------------------
Vidéos : Conférence de presse (Phayul) ; Tsewang Rigzin / TYC ; B. Tsering / TWA ; Chime Yungdrung / NDPT ; Ngawang Woeber / Guchusum ; Tenzin Choeying / SFT
Sites des ONG: TYC ; TWA ; Gu-Chu-Sum ; NDPT ; SFT-India ; SFT