TRANSALPINE TIBÉTAINE
 
LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ - 31/07/2000
Un cor à cor pour la liberté

(HAUTES-ALPES) La Transalpine tibétaine arrive dans le Briançonnais.


Cervières, petit village de montagne, a manifesté hier sa solidarité avec cet autre peuple de montagne. Une rencontre et un accueil chaleureux pour ces marcheurs.

Des marcheurs attendus aux Fonds de Cervières par de nombreuses personnes : Cerveyrins, Briançonnais, mais aussi touristes. S'ils étaient légèrement en retard, tout le monde avait les yeux rivés aux jumelles pour voir leur arrivée. Les randonneurs tibétains, étonnés du monde qu'ils voyaient en bas, ont marqué un temps de pause, les drapeaux au vent, afin de réunir toute la caravane et d'être à la hauteur de l'accueil qui leur était réservé.

Des applaudissements nombreux accueillirent les marcheurs et les cloches sonnèrent à leur arrivée. Aux Fonds de Cervières, les participants à cette grande marche ont pris un apéritif généreusement disposé sous une des tentes prêtées par l'armée. Cette collation a été l'occasion rêvée pour les habitants de Cervières, pour l'association "Cervières Sports et Fêtes", pour la mairie et donc pour toutes les bonnes volontés, de préparer l'arrivée de ces randonneurs émérites, soucieux de défendre une cause noble.

Déjà, samedi 29 juillet, la fête s'était préparée. Le boulanger, M. Folletête, confectionnait les pains au four communal de Cervières avec beaucoup d'attention, au point de les "signer" à l'effigie du Tibet. Pendant ce temps, les tentes se montaient aux Fonds avec l'aide du refuge et de jeunes volontaires du village, parmi lesquels se trouvait l'accompagnateur sur Cervières, de repos ce jour-là, tandis qu'à l'intérieur des maisons se préparait le repas de cette Transalpine tibétaine qui viendra égayer les papilles des randonneurs après huit heures de marche.

Des Tibétains stupéfaits par l'accueil

A leur arrivée, les randonneurs étaient très surpris de l'accueil reçu, et encore plus étonnés lorsqu'ils ont appris que Cervières est un tout petit village de 130 habitants. A cette occasion, la Transalpine tibétaine a souhaité répondre à cet accueil en offrant des présents aux organisateurs de Cervières.

Puis, les leaders politiques ont pris la parole pour rappeler la situation du Tibet, occupé par la Chine depuis 1950. Cette marche, la Transalpine tibétaine, a pour but d'informer et de sensibiliser le public rencontré au cours de ce périple. A ce propos, les Tibétains, au fil de leur parcours, ont été stupéfaits par l'accueil chaleureux mais surtout la mobilisation, le soutien et la solidarité manifestés à l'égard de leur peuple. Ils ont également été réconfortés de rencontrer un public averti et intéressé par la cause du Tibet libre. Pour finir, les randonneurs ont entonné avec le public "pour le Tibet libre" avant de laisser la place au cor des Alpes.

Le soleil s'est couché, le pic Lombard a reçu les derniers rayons et le cor des Alpes lancé les premières notes. Ont répondu à ces sons les cors tibétains. Un échange, au-delà des mots, s'est noué entre ces deux peuples de montagne. Les échanges se sont poursuivis, chaque communauté étant désireuse d'essayer l'instrument de l'autre. Ces cors se sont répondus et ont résonné dans un cadre majestueux pour une même cause, le Tibet libre. Après ce partage d'émotion, les Tibétains ont regagné leur tente, épuisés, avant de repartir pour d'autres aventures, d'autres rencontres, d'autres émotions. Cervières leur souhaite bonne route.

J.M.

-------------------------------------------------------------
FOCUS - LA MARCHE DE L'ESPOIR

Ils sont apparus au détour d'un sentier, là-haut sur nos montagnes, nuage joyeux et coloré, au terme d'une longue marche les menant d'Abriès aux Fonds de Cervières. Ils sont venus de leur pays lointain, peuple en exil, à la rencontre des montagnards haut-alpins, à la recherche d'une note d'espoir dans un pays de liberté. La marche est déjà un acte individuel de liberté. Pour les Tibétains participant à la Transalpine, elle prend une dimension collective, symbolique et pacifique.
Chaque pas, chaque dénivelé, chaque difficulté nous rappelle la noble cause d'un peuple qui souffre depuis trop longtemps. Ce sont en moyenne une cinquantaine de participants qui intègrent un cortège qui se fait et se défait au fil des étapes. 20 Tibétains (lamas, moines et laïques confondus) cheminent côte-à-côte, porteurs du drapeau du Tibet libre et du portrait du Dalaï-Lama, leur chef spirituel en exil. Les plus anciens, dont Palden Gyatso, sont rescapés de la torture et des prisons chinoises. Les corps sont fatigués par un si long périple, pourtant, sur leur visage, on admire la sérénité, le courage, la volonté de continuer malgré tout.
L'accueil aux Fonds de Cervières est chaleureux. L'émotion est présente chez les Hauts-Alpins mais aussi chez les touristes nombreux et tous se sentent solidaires de la cause défendue.
L'agitation qui règne sur le site à leur arrivée ne semble pas les toucher. Ils prennent tout de même le temps de faire des photos avec les enfants, de dialoguer. Rien ne semble les atteindre et leur force est certainement dans cette forme d'abnégation, de recul face à la vie, au temps qui passe. Après le partage du repas, préparé par les Cerveyrins, vient le moment des remerciements où s'expriment, par la voix du maire de Cervières, la solidarité envers le Tibet libre, et par les Tibétains, des paroles de paix et de tolérance que chacun souhaiterait proches dans une longue et heureuse vie.
M. F-E.

-------------------------------------------------------------
FOCUS - TROIS JOURS POUR LE TIBET

Le mardi 1er août : de 10h à 18h30 à Briançon, animations au jardin des Artaillauds, décoré en "village tibétain" ; stands d'information sur l'environnement au Tibet, le statut politique du Tibet, l'actualité et les conditions de vie des Tibétains, au Tibet et en exil. Conférence de Claude Levenson à 18h, puis concert de Loten Namling, artiste tibétain, à 21h, au théâtre du Cadran.
Le mercredi 2 août : la caravane se rendra de Briançon à Monêtier-les-Bains (pique-nique au Pontillas à Villeneuve-la-Salle) ; accueil à Monêtier vers 17h et spectacle tibétain de Tenzin Gonpo au CCAS à 20h30.
Le jeudi 3 août : la caravane se rendra à Névache dans la vallée de la Clarée, par le col de Buffère ; animations et stand d'information les mercredi 2 et jeudi 3 août à Névache.


© Le Dauphiné Libéré