TRANSALPINE TIBÉTAINE
 
LIBÉRATION - 15/07/2000
Evénement - Marche européenne pour le Tibet

(RHÔNE-ALPES)


Partie de Nice le 9 juillet, la marche européenne de soutien au Tibet regagnera Genève le 26 août, histoire de rappeler que des droits sont bafoués au Tibet, et d'interpeller les Nations-Unies par la même occasion. Selon l'administration tibétaine en exil, un million et demi de Tibétains sont morts suite à des massacres, à la famine ou à la torture, soit environ un sixième de la population. Depuis trente ans, les Chinois ont été amenés à pratiquer des avortements et des stérilisations forcés sur les femmes tibétaines. La politique de sinisation imposée sur le Toit du monde consiste notamment à empêcher les enfants d'apprendre la langue et la religion traditionnelle. En tout, pas moins de six mille temples ont été détruits durant les deux premières décennies d'occupation. Sans oublier que la Chine est aussi accusée de déposer ses déchets nucléaires à ciel ouvert ou dans les lacs tibétains... "Aujourd'hui, ils en sont à la troisième génération de Tibétains qui subit la colonisation chinoise, autant dire que ce peuple vit ses dernières heures", explique Mathieu Vernerey, coordinateur de la caravane.

L'organisation de cette marche n'aura pas été de tout repos, et le plus difficile aura sans doute été de faire venir des yacks élevés en Suisse, à cause de l'embargo sur les bovins. Histoire de vache folle oblige. Figure emblématique des tortures infligées aux Tibétains, Palden Gyatso, moine rescapé de trente-trois années d'emprisonnement, est là pour interpeller la conscience occidentale. Le public pourra le rencontrer dans les étapes accessibles par la route, et accompagner la caravane lorsqu'elle se déroulera en plaine et en vallée. Mais attention, les étapes de haute montagne nécessitent une bonne expérience du milieu.

Joëlle Fernandez
© Libération