TRANSALPINE TIBÉTAINE
 
NICE MATIN - 10/07/2000
Une marche pour le Tibet à travers les Alpes

(ALPES-MARITIMES) Le départ de la "Transalpine tibétaine" a été donné hier à Nice sur la place Masséna


Par Philippe Fiammetti


Sans nul doute, l'ombre d'Alexandra David Néel, la première femme occidentale à être entrée au Tibet du début du siècle et à avoir défendu la cause de ce peuple, accompagnera-t-elle la cinquantaine de randonneurs qui se sont rassemblés à Nice, hier à soir, pour une grande marche européenne à travers les Alpes afin de soutenir la cause d'une population soumise à l'arbitraire. 700 km de pérégrination de la la place Masséna (1) jusqu'à Genève où les marcheurs devraient faire leur apparition le 26 août prochain.

Un exode

Une "transalpine tibétaine" pour ne pas oublier les dramatiques "transhimalayennes" que des centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants ont dû affronter dans les années cinquante, pour échapper à l'occupant chinois. Pour ne pas oublier tous ceux qui, aujourd'hui encore (4000 personnes pour la seule année 1998), tentent de fuir cette terre colonisée, en essayant de franchir au péril de leur vie, des cols juchés à plus de 5000 mètres d'altitude.

Hier, à Nice, parmi les marcheurs brandissant le drapeau tibétain : un vénérable moine de 69 ans libéré en 1992, après 33 ans dans les camps de concentration chinois pour avoir réclamé l'indépendance de son pays. Pas de haine dans le regard de Palden Gyatso, mais une détermination sans faille à poursuivre le combat par des moyens toujours pacifiques.

Le réveil des consciences...

En dépit du durcissement des autorités de Pékin et d'une politique de répression qui s'est récemment traduite par l'arrestation à la frontière népalaise de soixante élèves tibétains (2), l'homme enroulé dans sa robe monastique écarlate caresse un espoir grandissant : il a foi dans la force de l'esprit et dans le réveil des consciences. Cette transalpine tibétaine en témoigne.

Hier à minuit, les marcheurs ont fait une première halte à Beausoleil ; ils seront aujourd'hui à Vintimille ; leur itinéraire se poursuivra ensuite dans la montagne : Isola 2000 le 19 juillet, Saint-Etienne de Tinée le 21, Briançon le 31...

P.F.

-------------------------------------------------------------
notes :
(1) Le départ de marche a été salué par un grand concert, place Masséna, du groupe de reggae accoustique Tryo. Avant cela, les moines du monastère orthodoxe de Saint-Michel du Var, près de Flayosc, étaient venus apporter leur soutien aux représentants tibétains.
(2) Ces élèves tibétains qui étudiaient dans des écoles en Inde avaient été invités à rentrer chez eux, au Tibet, par les Chinois...


© Nice Matin