TRANSALPINE TIBÉTAINE
 
NICE MATIN
+ TROIS ARTICLES (ALPES-MARITIMES)
23/07/00 - (Breil) Une marche pour Tibet
24/07/00 - (Tende) Une marche pour le Tibet
31/07/00 - Isola et Saint-Martin-Vésubie à l'heure du Tibet

 


NICE MATIN - 23/07/2000
(Breil) Une marche pour le Tibet

La commune de Breil-sur-Roya a accueilli tout dernièrement "La marche tibétaine". Arrivés sous le chapiteau Espace Loisirs, les marcheurs étaient reçus autour d'une savoureuse créchente que l'on dégusta accompagnée de jus de fruits, de thé et de café. Après cette restauration, la Ca d'Brei était le théâtre d'une conférence diaporama. Les photographies étaient d'une grande beauté : la magie des hauts sommets de l'Himalaya opérait. A l'issue de la projection, les marcheurs purent se doucher et se reposer dans l'ancienne salle de judo mise à leur disposition avant de reprendre, dès le lendemain, leur route. Cette marche entend mobiliser l'opinion sur le sort de la population tibétaine. Dès la fin du mois, après avoir traversé notre département et l'Italie, ils rejoindront la Suisse.
© Nice Matin


NICE MATIN - 24/07/2000
(Tende) Une marche pour le Tibet

Une cinquantaine de randonneurs traverse actuellement les Alpes pour une grande marche européenne en faveur du Tibet, "la Transalpine tibétaine", soit plus de 700 km de pérégrination depuis Nice jusqu'à Genève, où l'arrivée est prévue pour le 26 août. Cette marche est destinée à ne pas oublier les massacres, les tortures et les pressions psychologiques que subit depuis 1959 le peuple tibétain ni l'exode toujours existant aujourd'hui. Plus de quatre mille personnes tentent chaque année de fuir leur terre colonisée en essayant de franchir au péril de leur vie des cols juchés à plus de 5 000 m. Les marcheurs ont été reçus avec beaucoup de convivialité à Saint-Dalmas de Tende par l'association "Clacson". Une soirée clôturait la journée à la salle des fêtes. Ils se rendirent ensuite à Casterino, au lac Vert de Valmasque, puis à la Madone des Fenestres.
© Nice Matin


NICE MATIN - 31/07/2000
Isola et Saint-Martin-Vésubie à l'heure du Tibet

Sept cents kilomètres de Nice à Genève. Quarante-neuf jours de marche à travers les Alpes, chaque jour représentant une année d'occupation du Tibet par la Chine. La Transalpine tibétaine, véritable défi physique au nom de la liberté d'un peuple et pour la sauvegarde d'une culture menacée de destruction, faisait dernièrement escale à Isola 2000 et à Saint-Martin-Vésubie. Pour l'occasion, un débat réunissant plusieurs personnalités tibétaines dont Yeshe Phunsok, président du parti national démocratique du Tibet, Palden Gyatso, rescapé de trente-trois années de prison et de tortures chinoises, Geshe Thupten Tempa, docteur en philosophie bouddhique, et Emilia Masson, spécialiste des écritures anciennes, était organisé à l'espace Jean-Gabin de Saint-Martin-Vésubie. La suite de la rencontre permettait aux personnalités tibétaines présentes de témoigner de la gravité de la situation humaine et politique au sein de leur pays. Leur rôle : transmettre le message du dalaï-lama ; attirer l'attention des Européens sur la situation du Tibet ; se faire l'écho de leur peuple aujourd'hui encore opprimé par la Chine. Le soutien de l'Europe leur est essentiel afin de faire pression sur le gouvernement chinois. L'arrivée est prévue à Genève le 26 août. Une délégation sera reçue au siège de l'ONU pour demander la reconnaissance par les Nations-Unies de la violation des droits de l'homme au Tibet. Une noble cause défendue par des hommes et des femmes de courage qui n'ont de cesse de rappeler l'exil du peuple tibétain à travers l'Himalaya depuis cinquante ans. Les prochaines étapes de la marche auront lieu demain à Briançon et le 2 août à Serre-Chevalier.
© Nice Matin